DOURONE

Madrid – Espagne

 

Fabio Lopez Gonzalo, alias Dourone, est un artisan philanthrope, un artiste éclectique dont le travail est reconnaissable au premier coup d’oeil… un “style” à lui tout seul.

Né à Madrid en 1985. Il commence a graffer à 14 ans en 1999 dans les rues et sur les trains de Madrid sous le blaze Dour One. Aprés avoir été le fondateur de quelques crews comme AK, STA, GNX petit à petit il développe en solo ses personnages qui prennent le dessus sur ses lettrages.

Ses oeuvres, souvent oniriques, mélangent au départ symboles et représentations de notre humanité. Difficile de nommer son style ; lui-même se refuse à l’exercice.

Si Fabio aime le noir & blanc qui le rapprochent d’une de ses passions, la gravure, il est aussi un amoureux des couleurs.

Le talent de Fabio est enrichi depuis 2012 par la présence à ses côtés d’Élodie Arshak, alias Elodieloll. Bien plus qu’une simple partenaire de vie et de travail, Élodie fait partie de l’équation créative et artistique de Dourone. S’ils aiment l’un et l’autre dire que 1+1=3 (“le tout est supérieur à la somme des parties” en quelque sorte), c’est parce leur complémentarité permet de réaliser et de professionnaliser leur besoin vital de parcourir le monde en quête de toujours plus d’expériences de vie, de rencontres et d’humanité.

Ensemble ils vont parcourir le monde et peindre des fresques de grands formats aux quatre coins du monde: France, Espagne, Etats-Unis, Méxique, Colombie, Costa Rica, Finlande, Belgique, Autriche, Maroc, Israel, Ukraine, Afrique du Sud..etc

Aujourd’hui Dourone allie ses travaux muraux avec son travail d’atelier ou il privilégie le format tableau et la création de sculpture qui depuis peu prennent une autre dimension.

DE SANGRE

 

C’est un portrait de mon frère (Aaron). Une des rares personnes qui connait ma vie et avec qui j’ai passé toutes sortes d’expériences. C’est la personne avec qui j’ai eu les premières conversations et avec qui je peux être à l’aise des heures sans parler. Nous sommes totalement différents mais comme il dit: “C’est la personne qui me ressemble le plus”.

 

Pour cette nouvelle étape je vais cataloguer mes oeuvres en trois parties : Personnes, Objets et Lieux.

C’est une manière de pouvoir parler de ce qui m’entoure dans mon quotidien. Ces oeuvres seront souvent accompagnées d’un texte explicatif.

En voyant l’œuvre, il sera facile d’identifier de quoi il s’agit mais pour pouvoir comprendre les nuances personnelles je souhaite les accompagner d’un texte court.

Souvent ce texte permettra une approche totalement différente qu’une simple vision de l’oeuvre, ces informations vont toujours avoir une cohérence avec l’actualité et ma vie personnelle.

 

03 août 2018, Bruxelles

DOURONE

 

 

DE SANGRE

 

It’s a portrait of my brother (Aaron). One of the few people who knows my life and with whom I have had all kinds of experiences. This is the person with whom I had the first conversations and with whom I can be comfortable for hours without speaking. We are totally different but as he says, « This is the person who looks the most like me ».

For this new stage I will catalog my works in three asides: People, Objects and Places.
It’s a way of being able to talk about what surrounds me in my daily life. These works will often be accompanied by an explanatory text.

Seeing the work will be easy to identify what it is but to be able to understand the personal nuances I want to accompany them with a short text.

Often this text will allow a totally different approach than a simple vision of the work, this information will always have a coherence with the actuality and my personal life.

August 3rd 2018, Brussels

DOURONE

#dourone
FB : Dourone/Elodieloll Drourone / Dourone Fabio Lopez
www.dourone.com