KARL LAGASSE

DEAUVILLE – France

 

Karl Lagasse, né le 4 avril 1981 à Paris, est un artiste français. Il est le créateur de la sculpture One Dollar ainsi que du trophée de la 43e édition du Festival du cinéma américain de Deauville.

Né le 4 avril 1981 à Paris dans une famille d’artistes, il grandit à Deauville dans le Calvados en Normandie où il fut notamment scolarisé à l‘école primaire Fracasse puis au lycée André Maurois. Sensibilisé à l’art très tôt, il commence dès l’âge de 7 ans à faire des collages pour sa mère. C’est à cette époque qu’il fait la rencontre du célèbre sculpteur César. Ce dernier le pousse alors à persévérer dans cette voie et à poursuivre son chemin d’artiste. Un peu plus tard, il explore un nouveau moyen d’expression en taguant les murs du métro parisien et découvre la spontanéité de la peinture mais n’abandonne pas pour autant le collage, sa première véritable passion.

La carrière de Karl Lagasse débute en 1996 avec la vente de sa première œuvre à Anvers, il est alors âgé de 15 ans. Quelques années plus tard, en 2003, il prépare sa première exposition à Paris où il expose ses œuvres qui mêlent collages et peinture, comme lui avait suggéré Yvaral Vasarely, fils du plasticien hongrois Victor Vasarely, lors de leur rencontre en 1998.

Il débute la sculpture en 2004 et trouve l’inspiration en visionnant Les Nuits Blanches. Il se met alors à chercher son style et commence la série des « Buildings », œuvres « totem » composées de différents matériaux. La même année, il quitte Paris pour s’installer en Normandie où il transforme le rez-de-chaussée de la maison de sa mère en galerie qu’il nomme « le Workshop » (situé à l’époque au 79, rue du Général-Leclerc à Deauville). Il y expose ses œuvres et offre une vitrine à d’autres artistes comme Nasty.

En 2006, Isy Brachot, célèbre galerie Bruxelloise, lui consacre une exposition. Un seul tableau ne trouve pas preneur. Karl Lagasse l’offre alors à un amateur n’ayant pas la possibilité de l’acquérir.

En 2008, il revient à Paris pour exposer à l’Espace Pierre Cardin. Peintures, sculptures et photographies sont présentées. Un film sur la réalisation des œuvres y est également projeté.

2009, année de création de l’une des œuvres les plus emblématiques de l’artiste, le One Dollar. Une œuvre résultant de son admiration pour les États-Unis mais aussi symbolisant ce qu’il est possible de faire avec un seul dollar ; « Faire de l’art avec 1$ ».

En 2010, il est choisi pour représenter la commune de Deauville (Normandie) à l’occasion du championnat du monde équestre « Horsemania » qui se déroule à Lexington (États-Unis), ville jumelée avec la station balnéaire normande, pour lequel il réalise une sculpture.

Après le « One Dollar », dont le succès est international, il présente une autre œuvre qui elle aussi deviendra emblématique, le « Cryptogram One ». C’est au salon Art Monaco en 2011 que le public la découvre.

Pour célébrer les 65 ans du Festival de Cannes en 2012, il réalise un « Building » de 2,80m sur 60cm de large en ciment, bois, verre et photos en collaboration avec Corbis et l’expose au Carlton Cinema Club. Les artistes présents au festival sont invités à signer l’œuvre, d’y déposer un message. C’est ce que font notamment José Garcia, Michel Hazanavisius, Bérénice Bejo, Gad Elmaleh mais aussi Cuba Gooding Jr., Tim Roth, Matthew McConaughey ou encore Zac Efron.

pastedGraphic.png

Matthew Mc Conaughey signant l’œuvre réalisée par Karl Lagasse pour le 65ème anniversaire

du Festival de Cannes

La même année, Karl Lagasse offre à la ville de Deauville un « Cryptogram One » réalisé en bronze. La sculpture qui mesure 1,90m de haut sur 30cm de large est installée à l’entrée de la ville (au début de l’avenue de la République) et inaugurée par le maire, Philippe Augier, le 05 aout 2012.

Maserati contacte Karl Lagasse pour la première fois en 2014, en vue d’une collaboration pour fêter le centenaire de la marque de prestige italienne et le lancement mondial de la nouvelle Ghibli. Ce modèle sert de base pour réaliser l’œuvre nommée « Psalm 2 ». Elle a été présentée au public lors de l’Art Paris Art Fair de la même année.

Un an après leur première collaboration, Karl Lagasse et Maserati se retrouvent de nouveau dans le cadre de la réalisation d’une installation monumentale, intitulée « A Piece of Heaven on Earth ». Cette œuvre est composée d’une Maserati couverte d’un film de plastique blanc et d’une statue de Jésus Christ, aux pieds duquel plusieurs sculptures One Dollar représentent le remboursement de la plus grande dette de l’humanité. Le public découvre cette installation lors de l’Art Paris Art Fair 2015.

En 2016, un « One Dollar » de 2m de haut, entièrement réalisé en bronze, est exposé lors l’Art Paris Art Fair. Le Président de la République Française le félicite en personne pour son œuvre. La même année, il expose à l’Atrium Gallery à Marbella où il présente plusieurs nouvelles toiles et sculptures. Le vernissage se fait en présence de son épouse, Cherise Lagasse, chanteuse d’opéra, du Maire de la ville, Jose Bernal Gutierrez et de la presse internationale.

En décembre 2016, une de ses sculptures est mise en vente au prix de 60 000 €.

En 2017, Karl Lagasse réalise le trophée récompensant les lauréats de la 43éme édition du Festival du Film américain de Deauville.

#karllagasse
FB : Karl Lagasse